Le clicker décrié... Pourquoi tant de haine ?! (2ème partie)

Aujourd'hui j'ai lu un nouvel article qui critique le clicker, ce n'est pas le 1er(cf mon article précédent)... sans doute pas le dernier non plus puisqu'il semble que pour se distinguer aujourd'hui il est de bon ton de critiquer cet outil (puisque rappelons le il n'est qu'un outil, non une baguette magique !) pourtant utilisé avec succès par de nombreux éducateurs ou maîtres.

L'auteure de cet article craint (vraiment ?) que le chien éduqué au clicker présente les mêmes troubles que les animaux de cirque !!! Quelle mauvaise foi !!! Comparer la vie d'un dauphin d'aquarium et celle de notre chien Affirmer sans autre explication « le chien n'est pas fait pour recevoir un enseignement fondé sur une telle procédure » c'est mépriser le chien et ses capacités !! Est-ce à dire que le chien ne pourrait apprendre qu'à coup de trique ? Ou qu'il n'est tout simplement pas fait pour apprendre ? Dans les 2 cas il me semble que cela relève d'une méconnaissance totale des chiens, dont un grand nombre s'ennuie dangereusement, faute justement de leur offrir des activités à la hauteur de leurs capacités. Le clicker est, à mon sens, un excellent outil pour fatiguer intellectuellement le chien. Quant à savoir si le chien ne peut apprendre que par la violence, je vous le dit, et nous sommes nombreux à en faire la démonstration quotidienne, un chien éduqué au clicker « ne me glisse pas entre les doigts », il exécute les ordres qu'il a appris mais le plus important, selon moi, est qu'il y répond de bon cœur et non par peur.

friandises-rodi-party-mix-150-gr-pour-chien.jpgEnfin la critique ultime : le clicker rendrait le chien opportuniste et ferait de son maître un simple distributeur de croquettes. Hé bien au risque de choquer j'affirme que le chien est un opportuniste, et le clicker n'y est pour rien !!! C'est dans sa nature. Et quand il vous obéit à force d'étranglement ou de décharge électrique c'est aussi par intérêt : celui de ne pas souffrir. Pour ma part je préfère que mon chien m'obéisse dans l'espoir d'un bonbon, d'une caresse ou d'un « c'est bien », plutôt que par crainte d'une douleur !

Quant à prétendre qu'avec le clicker le maître n'est qu'un distributeur de croquettes aux yeux de son chien, c'est croire que le chien ne voit dans le clicker que le bonbon en ignorant qui le distribue ce qui est faux et j'en veux pour preuve 2 exemples : quand je sors mon clicker mon chien est bien plus content que quand il voit sa gamelle croyez moi !!! Pourquoi me direz-vous ? Sans doute parce que quand je donne la gamelle je m'en vais vaquer à mes occupations. Quand je sors le clicker en revanche, je passe un moment en compagnie de mon chien, je joue avec lui, comme il m'arrive de le faire avec mes enfants, lorsque nous jouons à chaud/froid, pour leur plus grand plaisir ! Les mauvaises langues diront que c'est parce que mes « bonbons » sont meilleurs que ses croquettes, sans doute cela joue t il aussi. Mais que dire alors de ce 2ème exemple dans lequel j'ai laissé mon chien se faire clicker par un éducateur qui nous faisait une démonstration, quand d'un coup je vois mon autre chien emmêlé dans sa laisse et quitte donc précipitamment la séance en courant : mon chien c'est précipité pour me suivre en me voyant m'éloigner, oubliant du même coup « le distributeur » et "les bonbons", préférant venir vers moi, sa maîtresse, plutôt que de continuer une séance au cours de laquelle il recevait pourtant des friandises très appétentes. Ainsi Loin de nuire à la relation le clicker la renforce (mais ne suffit pas à la créer !) d'abord car dans cet apprentissage le chien a un droit à l'erreur, il a le temps d'apprendre et peut même se tromper, sans subir la colère de son maître, ensuite parce qu'il s'amuse lors de cet apprentissage, tout au moins en principe, et si tel n'est pas le cas alors il faut savoir s'interroger.

En effet il y a peu l'un de mes propre chien m'a snobé alors que je lui proposais une séance, je ne l'ai pas forcé, j'ai cherché à comprendre et à restaurer notre relation mise à mal par mon immobilité. Ainsi dans une éducation respectueuse du chien, contrairement aux animaux de cirque, nous n'affamons pas notre chien, il n'apprend pas au clicker pour obtenir sa gamelle, il y joue par plaisir, son plaisir de jouer avec son maître. Si le chien ne veut pas « jouer » il sait et a le droit de vous le faire comprendre, à vous de l'entendre et d'en chercher les causes. Ainsi donc la relation, même si elle passe, un temps par le clicker et des bonbons n'en n'est pas moins réelle, et l'attachement au maître existe bien au delà du clicker si tel est votre volonté.

Dès lors je me demande bien en quoi le clicker peut être néfaste, que ce soit au chien, au maître ou à la relation qui unit les 2 ? De même que je me demande pourquoi nous devrions nous passer de cet outil s'il convient au maître et plait au chien ?

Frédérique BASTIDON
Un monde d'amis
Septembre 2013